Retranscription verbatim - exemple

Retranscription verbatim de N. DOZE : les autoentrepreneurs

Retranscription verbatim de N. DOZE : les autoentrepreneurs

La retranscription, ou audiotypie, s’effectue à partir d’un support audio ou vidéo. Voici un exemple de retranscription mot à mot, que l’on trouve aussi sous les termes de retranscription verbatim ou retranscription in extenso. Cette audiotypie est issue d’un sujet d’actualité brûlant : les modifications de statuts des autoentrepreneurs.

Chronique éco de Nicolas Doze: débat autour du… par BFMTV

Url de la vidéo de cette chronique : Chronique éco de Nicolas Doze: débat autour du… par BFMTV

Auto-entrepreneurs, statut menacé : la chronique de Nicolas DOZE (retranscription)



Retranscription-audiotypie

Retranscription audio de la chronique :

Karine de Ménonville (Journaliste BFM TV) . — Nicolas, donc grand débat autour du statut de l’auto-entrepreneur : l’idée monte à Bercy de brider ce statut, en le limitant dans le temps pour ceux qui en ont fait leur activité principale.

Nicolas Doze (Chroniqueur BFM TV) . — Il y aura même un projet de loi et ça va être au mois de septembre. On limite probablement à deux ans le statut, pour ceux qui en ont fait leur principal job et pour ceux pour qui c’est un revenu d’appoint, il n’y aura pas de limite. Ce texte est porté, cette idée est portée par une ministre que vous ne connaissez pas, mais elle s’occupe quand même du commerce et de l’artisanat : elle s’appelle Sylvia Pinel.

Ronald Guintrange (Journaliste BFM TV) . — Alors le gouvernement, Nicolas, explique qu’il veut protéger les artisans, surtout ceux du bâtiment.

Nicolas Doze (Chroniqueur BFM TV) . — Oui, je connais par cœur l’argument : il est complètement chétif cet argument, il est invalide. Vous avez un rapport de l’Inspection Générale des Finances et de l’Inspection des Affaires Sociales, commandé tout de même par Bercy, qui vous dit que ce phénomène de concurrence des auto-entrepreneurs vis-à-vis des artisans, est un phénomène résiduel, un épiphénomène. Et puis en plus, de toute façon, un auto-entrepreneur ne fait pas plus de concurrence à un artisan que quelqu’un qui, par le passé, utilisait les chèques emploi-services par exemple.

Karine de Ménonville (Journaliste BFM TV) . — Alors la vraie question : Sylvia Pinel a-t-elle tort de vouloir limiter le statut d’auto-entrepreneur ?

Nicolas Doze (Chroniqueur BFM TV) . — Oui ! Et elle a tort à 200 % ! 200 % pour trois raisons.

  • D’abord la création : vous avez 56% des créations aujourd’hui, qui viennent de ce statut. Les trois quarts des gens qui se lancent, ne se seraient pas lancés, si ce statut n’avait pas existé. En fait, l’auto-entrepreneur, c’est le plus bel outil pédagogique qu’on n’a jamais engagé en faveur de l’entrepreneuriat.
  • Deuxième raison : les recettes. Ça fait de l’argent, ça rapporte de l’argent d’ores et déjà à l’État. Peut-être pas ce qu’on aurait espéré, mais ça rapporte de l’argent.
  • Et, troisième raison : l’efficacité. Que ce soit l’IGF ou l’IGAS, tous signalent l’efficacité du dispositif et la conclusion du rapport, c’est surtout « N’y touchez pas ! ». A priori, celui qui a fait de ce statut son activité principale est forcément le plus vulnérable et de toute façon, si son entreprise grandit, prend de l’ampleur, quoiqu’il arrive il sortira de facto du statut, lorsqu’il aura atteint les limites de chiffre d’affaires.

 

Ronald Guintrange (Journaliste BFM TV) . — Alors, Nicolas, pourquoi le gouvernement persiste à vouloir toucher à l’auto-entrepreneur ?

Nicolas Doze (Chroniqueur BFM TV) . —  À la limite, je ne sais pas, mais enfin pour des raisons politiques : évidemment, on veut comme toujours ne jamais voir les raisons purement cliniques, purement techniques. La raison, c’est qu’ils ont peur ! Peur de qui ? De la CAPEB ! La CAPEB, c’est l’artisanat du bâtiment et tous les gouvernements ont toujours eu peur de la CAPEB, tout simplement.

Brider ce statut, ça aura pour effet de faire que ceux qui y sont aujourd’hui, se retrouveront dans l’informel, dans le travail au noir. Ce statut avait été mis en place comme une cellule de dégrisement du travail et, comme toujours en politique, la démagogie l’emporte sur l’économie.

travail-administratif

NB : Etant donné qu’il s’agit d’une retranscription, les propos ne reflètent que les opinions des intervenants. Cet exemple ne sert qu’à illustrer ce qu’est une retranscription.


Anne-Marie Jouanny

Besoin de prestations en rédaction web ou en télésecrétariat ? Freelance depuis 2006, d'abord en portage salarial, puis en autoentrepreneur, je vous propose mes services pour : - vos travaux de rédaction web et print - vos retranscriptions audio - la correction et la relecture de vos écrits - la mise en page de vos documents

Recent Posts:

You must be logged in to post a comment.

Aller à la barre d’outils